Chimère à Barcelone

Publié le par Boualem Rabia. A Barcelone, Hôtel Turin, le 13 luillet 2008.


Que fais-tu là pauvre ramier qui a déchanté
Vas-y dis-le moi,toi qui restes aphone
Toi qui te morfonds sur le rivage de la Vie
Me parleras-tu de tes ailes brisées
J'entends déjà ton coeur qui pleure et marmone
Des pensées imprécises fardées de poésie
Que fais-tu donc là égaré sur la Rambla enchantée
Que viens-tu chercher dans la féérie de Barcelone
Toi qui es déjà saturé d'amour et de nostalgie
Vas-y retourne sous l'aile de ta chère Kabylie
Restes-y,parmi tes asphodèles et tes oliviers
Contente-toi de tes genêts drapés de velours jaune
Rince tes yeux gifle ton rêve grisé par tant de vin exquis
Oui poète bucolique qui tel l'Olivier revit en automne
Tout ici est aux autres qui hantent ce paradis
O oui le bien-être les agapes et les radieuses soirées
Retourne à ta Solitude que ton encrier te pardonne
Rejoins-les à tire d'ailes ils t'attendent et te supplient
Rêveur invétéré te hèle ton coin vide au Bar l'Amazone
L'insouciance la félicité la vie rien n'est à toi ici
Que fais-tu là pauvre ramier atone aphone et blessé
Qu'es-tu venu trouver dans cette somptueuse Barcelone
Si ce n'est un peuple poète et jaloux de sa Liberté
Sais-tu que tu es partout sur le rivage de la Vie?

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> Depuis combien d'années écris-tu ces poèmes ? Cette passion remonte-t-elle à l'enfance ou est-ce assez récent ? A chaque poème que je lis, mon coeur font et les images, les tableaux défilent devant<br /> mes yeux... comment est-ce possible ? Merci de ravir mon coeur de française ainsi et ne t'arrête pas surtout !<br /> Belle fin de semaine à toi !<br /> Amicalement - Nanoulina.<br /> <br /> <br />
Répondre